Miss Misa

 

Chanson d’origine : « Mélissa » de Julien Clerc
Sujet : Misa Amane (Death Note)
Paroles : Brian Gisborn

/!\ ATTENTION /!\
Cette parodie comporte des spoilers. Ne l’écoutez et/ou ne lisez les paroles que si vous avez vu/lu Death Note ou que les spoilers ne vous dérangent pas.

Une parodie qui a mis longtemps à se concrétiser puisque Brian avait eu l’idée en… 2008 !

La chanson parle de Misa Amane, dit Misamisa, personnage principal féminin de Death Note.

Dotée du cahier de la mort et de ses talents d’idol japonaise, cette gothic-lolita marquera les fans de la licence pour son côté attachant et sexy, mais aussi car elle jouera un rôle majeur dans l’affrontement entre Kira et L.

 

Paroles

Miss Misa, compagne de Kira
Est bizarrement vêtue
Dites jamais que je vous ai dit ça
Ou bien Misa me tue.
Les yeux rouges devant son carnet
Scrutant chaque individu
Si ma tête revient pas à Misa
Peut-être que je vais mouru

Comment faire pour être bien vu ?
Oh ça, quelle question !
Faut que je sois clean où je suis foutu
Aux yeux de ce canon.
Dans son monde, elle est grave connue
Auprès des jeunes gens
Tout un tas d’individus
L’admirent tendrement.

Miss Misa, compagne de Kira
Est plutôt bien foutue
Dites jamais que je vous ai dit ça
Ou bien Misa me tue.

Un type louche la suit dans la rue
Il est grave gênant
Il veut la tuer, ce glandu
Qu’il est con, vraiment
Elle crie, c’est du temps perdu
Personne ne l’entend
Il tombe raide mort, ce tordu
Quelle surprise, vraiment

Miss Misa, compagne de Kira
A le Q.I. d’une morue
Dites jamais que je vous ai dit ça
Ou bien Misa me tue

Ouh, v’là Misamisa
Ouh, la Misa qui tue
Ouh, v’là Misamisa
Ouh, la Misa qui tue

Miss Misa, compagne de Kira
Est bizarrement vêtue
Dites jamais que je vous ai dit ça
Ou bien Misa me tue.

Les yeux rouges devant son carnet
Scrutant chaque individu
Et si jamais Misa n’agit pas
Là, c’est Light qui vous tue.

Ouh, v’là Misamisa
Ouh, la Misa qui tue
Ouh, v’là Misamisa
Ouh, la Misa qui tue

 

Chanson « Miss Misa » © JMF. La chanson originale Mélissa appartient à Julien Clerc et à ses producteurs. Parodie non-lucrative.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*