Kotonoha (elle t’a buté)

 

Chanson d’origine : « Elle t’a maté (Fatoumata) » de Keen’V
Sujet : Kotonoha Katsura (School Days)
Paroles : Brian Gisborn

/!\ ATTENTION /!\
Cette parodie comporte des spoilers. Ne l’écoutez et/ou ne lisez les paroles que si vous avez vu/lu School Days ou que les spoilers ne vous dérangent pas.

Cette parodie parle de l’anime School Days.

Adapté d’un visual novel, il parle des déboires amoureuses et sexuelles du jeune Makoto dans son bahut. Sauf que ça va partir en couille totale pour lui.

 

Paroles

« Nous informons notre aimable auditoire que toute
ressemblance avec un personnage d’anime ou de visual novel
serait purement volontaire. »

Kotonoha !!

Kotonoha, elle t’a buté, dès que t’as tenté de la tromper.
Kotonoha, elle t’a buté, cette fille risque de te hanter.
Kotonoha, elle t’a buté, dès que t’as plus voulu la sauter.
Kotonoha, elle t’a buté.

Toute l’école en a parlé de cette nuit avec elle,
Sekai sa copine, que t’as osé poser tes couilles sur elle.
Même la loli tu l’as tronché, et tu passes pour un infidèle,
Et c’est donc la tête coupée que l’on te voit faire du zèle.
Ça aurait du rester perso, ohohoh,
Mais là, c’était le coup de trop, hohoho.
Si t’aurais su, t’aurais bien gardé ton pantalon,
Ça t’éviterait de prendre des coups de couteaux dans le bidon.

Kotonoha !!

Kotohona, elle t’a buté, dès que t’as tenté de la tromper.
Kotonoha, elle t’a buté, cette fille risque de hanter.
Kotonoha, elle t’a buté, dès que t’as plus voulu la sauter.
Kotonoha, elle t’a buté.

Non, ne pleure pas, Kotonoha.
Non, ne pleure pas, Kotonoha.
Non, ne pleure pas, Kotonoha.
Ne me tue pas, Kotonoha.
Ne me tue pas, Kotonoha.
Ne me tue pas, Kotonoha. (Aaahh ! Au secours !)

Pendant que tu vois ta vie s’en aller, oh, tu regrettes déjà,
Tu te dis que le bébé que t’as laissé, oh, tu le verras pas,
Sekai a peut-être menti, je sais pas,
Ou dit la vérité, je sais pas,
Kotonoha va ouvrir son bide, histoire d’aller vérifier.

Kotonoha !!

Kotonoha, elle t’a buté, dès que t’as tenté de la tromper.
Kotonoha, elle t’a buté, cette fille risque de te hanter.
Kotonoha, elle t’a buté, dès que t’as plus voulu la sauter.
Kotonoha, elle t’a buté.

Tu as préféré ses seins moins gros que ceux ta meuf hein,
Tu m’as tué, là !
On t’a vu le froc enlevé à la télé, tu t’es tapé tout le lycée,
Tu m’as tué là !
Maintenant, dans la maison faut ramasser tous tes boyaux,
Tu m’as tué, là !
Et dans un bateau, on a retrouvé ton ciboulot,
Oh tu m’as tué là !

Tu m’as tué, là, oh, tu m’as tué là !
Tu m’as tué là, (mais c’est quoi ce DJ de merde), oh, vas-y tue-le !

Kotonoha, elle t’a buté, dès que t’as tenté de la tromper.
Kotonoha, elle t’a buté, cette fille risque de te hanter.
Kotonoha, elle t’a buté, dès que t’as plus voulu la sauter.
Kotonoha, elle t’a buté.

Kotonoha, elle t’a buté, dès que t’as tenté de la tromper.
Kotonoha, elle t’a buté, cette fille risque de te hanter.
Kotonoha, elle t’a buté, dès que t’as plus voulu la sauter.
Kotonoha, elle t’a buté.

 

Chanson « Kotonoha (elle t’a buté) » © JMF. La chanson originale Elle t’a maté (Fatoumata) appartient à Keen’V et à ses producteurs. Parodie non lucrative.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*