Bigdil gagnant

 

Chanson d’origine : « Mistral gagnant » de Renaud
Sujet : Les années 1990
Paroles et co-interprète : Sn Parod

Avant d’être un YouTubeur comics, Sn Parod commença sur le net en écrivant des parodies diverses, dont des parodies musicales. Bigdil gagnant est une de ses créations. Comme il n’était pas à l’aise niveau chant, il demanda à Brian de l’interpréter, et fit quand même le speech du début.
Plus une parodie sur les années 90 que sur le Bigdil en lui-même, la chanson met en scène en type dans un futur proche qui se remémore ses souvenirs de jeunesse dans la dernière décennie du XXème siècle.

 

Paroles

Souvent, je m’imagine comment ce serait si j’avais des gosses.
Ce que je ferais et tout.
Comment je raconterais ma propre enfance.
Un soir, dans mes rêves, il m’est venu une réponse.
Il suffirait du Bigdil gagnant…

À m’asseoir sur un fly cinq minutes avec toi
Et te parler des gens d’autrefois
Te parler du bon temps, de cela et de ceci
En serrant mon vieux Tamagotchi
Puis donner à bouffer à c’t animal idiot
Puis te parler du groupe Manau
Et entendre le cri « dans la vallée de Dana »
Et aussi de la pub « wazzaaaa »
Te raconter un peu les p’tits Minikeums
Et aussi le jeu-vidéo
En 2D Pokémon, bien loin de la 4D
Et vieux aujourd’hui
Et les Bigdils gagnants

À tchatter sur le net 5.0 avec toi
Et te dire que j’ai connu le 1
Te raconter les guerres qui tiennent du passé
Que Big Brother, on en rigolait
Et Friends passait encore à la télé
Chandler, Monica, Rachel et Joey
Et entendre leurs rires, comme dans un vieux rêve
Regarder Une Nounou d’Enfer
Te raconter surtout les plaisirs d’antan
Comme Dawson l’aprèm’
Et les jeux télévisés qui nous rendaient idiots
Et nous niquaient le cerveau
Comme le Bigdil gagnant

Solo de piano

À manger dans un snack, cinq pilules avec toi
Et goûter la saveur qui s’en va
Te parler des bons vieux Candy Up et des P’tits Filous
Te dire que les Nazis, c’est pas nous
Que c’était encore plus vieux que moi aujourd’hui
Et toi, me regardant ébahi
Car pour toi, les Inconnus le sont
Les Danettes ne lèvent plus person
Te raconter enfin, tout ce qui reste
Les libertés
Qui subsistent par zestes, et qu’elles me rappellent
Tous ces bons moments
Même les Bigdils gagnants
Même les Bigdils gagnants

Si un jour, j’ai un gosse, je me fous de son sexe.
Fils ou fille, peu importe. Je veux juste te parler.
Te voir grandir et mûrir.
Ressentir enfin ce que mes parents ont ressenti.
C’est peut-être ça…

L’Amour.

 

Chanson « Bigdil gagnant » © Sn Parod. La chanson originale Mistral gagnant appartient à Renaud et à ses producteurs. Parodie non-lucrative.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*